À l'intérieur d'une salle profondément obscure, un faisceau lumineux très fin paraît sortir d'une boîte noire. Cette lumière émerge comme une ligne verticale, et dans une quasi invisibilité, elle nous invite au rapprochement.
La boîte noire est un rétroprojecteur recouvert par du papier aluminium noir habituellement utilisé pour façonner les découpes lumineuses au théâtre. Il y dessine comme un diaphragme.
Le corps du visiteur, en s'approchant de cette boîte placée au centre de l'espace, opère une véritable mise au point physique qui rejoint le geste effectué avec l'aluminium noir sur la surface lumineuse de l'appareil.
Nous sommes de nouveau rappelés par un temps lointain étrangement présent.

Focusia, 2013. Installation, retroprojecteur, papier alluminum noir, 50x50x50 cm.

[texte]